Le forum de la Horde d'Or à ASNIERES 92600

Une association de Jeux d'Histoire avec figurines : Des règles Historiques : DBA 3.0, BOLT ACTION, Mémoire 44. Des règles Fantastiques : HOTT, Warhammer 40K, X-WINGS.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Triple DBA ou Big Battle DBA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stan95

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Sarcelles
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Triple DBA ou Big Battle DBA   Lun 08 Oct 2012, 18:29

Triple DBA
Big Battle" DBA
Bonjour
Le week-end dernier, nous étions 4 à participer à une petite manifestation de promotion de notre hobby organisée par les Ludiques Troupiers à Vaires sur Marne.
Ceci a été l'occasion pour moi de tester le "Big Battle" DBA (une seule bataille le matin car l'après-midi a été consacré à initier des enfants et à admirer la table voisine où se jouait une partie de jeu d'escarmouche sur la période guerre de sécession). Malgré l'expérience limitée, je pense qu'on peut en tirer certains enseignements.
Tout d'abord, parlons du terrain. La règle conseille de doubler sa largeur et de maintenir sa profondeur alors que les armées sont le triple d'une armée DBA normale. Presque immédiatement, mon camarade Thierry et moi-même avons convenu qu'il n'y avait pas assez de place pour se déployer. NB : Thierry avait une armée Ilkhanide non officielle, entièrement montée, et moi des Teutoniques. Aussitôt nous avons rajouté un troisième plateau en largeur ce qui nous a donné la place nécessaire.
Ceci n'est guère surprenant. Un armée DBA normale de 12 éléments peut occuper un front de 48cm, soit 80% de la largeur d'un plateau normal. Une armée "Big Battle" peut donc occuper 3 x 48 = 144 cm soit 120% de la largeur de deux plateaux conseillée dans la règle. Avec 3 plateaux, on conserve le même rapport qu'à DBA soit 80%. Bien sûr les 20% de front qui ne peuvent en aucun cas être couverts représentent une distance supérieure ce qui augmente les possibilités de manœuvre. 10% du front sur chaque flanc avec 3 plateaux, c'est 18cm au lieu de 6 avec un seul plateau. Je suis donc convaincu que la largeur recommandée dans la règle est bien trop faible mais je suis un peu moins sûr qu'il faille aller jusqu'à 1,80 m comme nous l'avons fait ... 1,80 c'est la largeur utilisée à DBM, où le nombre d'éléments est très largement supérieur (le plus souvent plus du double de 3 armées DBA). Dans notre cas, une rivière sur un côté limitait la largeur du champ de bataille et nous n'avons pourtant pas manqué de place.
En ce qui concerne la profondeur, 60 cm est relativement peu et il parait difficile d'aller en dessous. Cela rend difficile un étagement des forces en profondeur, le déploiement est très linéaire et toute manœuvre latérale ne peut se faire que dans un espace réduit. Toutefois, le faible écart initial entre les armées a le mérite de permettre un contact rapide entre elles et donne au déploiement une grosse importance, ce qui paraît plutôt sain. Il ne faut sûrement pas adopter une profondeur du champ de bataille excessive qui désavantagerait trop les armées d'infanterie lourde. Aussi, une profondeur de 1,20 m comme à DBM serait très exagérée à mon avis.
En fait, je pencherais pour une largeur un peu plus réduite et une profondeur légèrement augmentée. Je verrais bien par exemple 1,60 m x 0,80 m (soit 2 plateaux de 80 cm de côté). Cela laisserait moins d'espace sur les flancs (8 cm de chaque côté dans le cas d'un déploiement sur une seule ligne, ce qui ne peut guère se concevoir) mais quand même assez pour permettre de contourner une ligne et donnerait un peu plus de possibilité de manœuvre dans la profondeur sans pour autant laisser trop de distance au déploiement. On pourrait d'ailleurs autoriser le déploiement jusqu'à 600 pas du milieu du champ de bataille pour permettre aux armées lentes de ne pas être trop pénalisées. Pour le terrain, on doit pouvoir suivre la règle.
En ce qui concerne la composition de la liste, Big Battle DBA n'offre comme possibilité que d'avoir 3 corps dans son armée. C'est analogue au cas général constaté à DBM et empêche certaines compositions farfelues avec 4 corps que les compétiteurs affectionnent parfois. De plus, les corps doivent au minimum être composés de 6 éléments ce qui laisse pas mal de latitude mais interdit les compositions très déséquilibrées telles qu'un énorme corps central plus deux corps ridiculement petits qui sont les seuls à manœuvrer. Bref en limitant la liberté des joueurs par rapport à DBM, Big Battle DBA permet une certaine optimisation en fonction de l'armée et de l'adversaire mais sans tomber dans l'excès. De ce point de vue, il y a à mon avis une nette supériorité par rapport à DBM qui est beaucoup trop permissif.
(NB : bien sûr, DBM comme DBA peinent à représenter des variations importantes de doctrine dans l'organisation des armées avec le système un peu stéréotypé des 3 ou 4 corps ; de ce point de vue, il est évident qu'une règle comme Armati est bien meilleure grâce au concept de division qui lui permet de prendre en compte la flexibilité et la capacité de manœuvre propres à chaque armée ; réjouissez vous d'ailleurs au passage : la version 2 d'Armati vient de paraître !)
Mais l'élément essentiel est surtout que, dès le début de la bataille, il faut décider quel corps disposera du dé de PIPs le plus élevé et quel corps disposera du dé de PIPs le moins élevé. Ceci est un choix primordial et qui engage le commandant en chef pour la suite de la bataille. Il faut adopter un plan d'ensemble et s'y tenir. Le but des PIPs est comme le disent les auteurs de DBM de limiter ce que le général peut faire de son armée. En imposant une répartition fixe des PIPs entre les corps, Big Battle DBA va nettement plus loin que DBM. Il en résulte que la trop grande facilité avec laquelle certaines armées s'adaptent à la situation à DBM n'existe pas dans le Big Battle DBA.
Les armées sans alliés doivent en tenir compte dans leur organisation en corps, notamment en ce qui concerne leur nombre d'éléments et la variété des troupes, et ne peuvent pas espérer à un certain moment "siphonner" des PIPs d'un corps à l'autre. Il est clair, et nous l'avons constaté, que le corps le plus pauvre en PIPs, voit sa mobilité très réduite et a intérêt à ne pas être trop important et à se voir confier un rôle plutôt statique. Par contre, le corps le mieux pourvu en PIPs doit se voir donner un rôle important, sinon le rôle principal dans la bataille.
Les armées avec des corps alliés peuvent voir ceux ci bénéficier d'un nombre de PIPs d'une plus grande amplitude car ils utilisent leur propre dé mais un allié est obligatoirement une armée complète de 12 éléments donc ne peut pas espérer statistiquement mieux que la moyenne. De plus, ils sont soumis à un aléa plus important que les corps d'une même liste. De ce point de vue, même si DBA ignore la distinction entre réguliers et irréguliers, la version Big Battle permet de retrouver une différence qui s'en rapproche entre les armées homogènes plus prévisibles et les armées avec alliés dont la performance de chaque corps peut varier plus largement.
Pour terminer, je signalerai qu'à la différence de DBA où un petit avantage peut permettre de faire pencher rapidement la balance et où certaines batailles se finissent souvent très rapidement, Big Battle DBA semble donner plus d'occasions de contre jeu. Ainsi, très rapidement dans la bataille mon corps principal s'est retrouvé en fort mauvaise posture, avec 2 ou 3 brèches dans sa ligne dès le premier choc et des chevaliers débordés de tout côté suite aux mouvements de poursuite. Habitué à DBA, je m'attendais alors à une déroute quasi immédiate. En fait, le corps central s'est effectivement retrouvé démoralisé très vite mais il faut quand même que l'adversaire en termine avec les troupes démoralisées ce qui peut prendre plusieurs tours. Durant ce temps, les autres corps peuvent agir. Finalement, la partie a été fort disputée et j'ai perdu logiquement mais de peu.
Malgré ma bonne résistance, la partie est restée courte, de l'ordre de 2 heures. Ceci permet facilement d'envisager 3 parties dans une journée sans se presser. Et chaque tour est plus rapide car on manipule nettement moins de troupes et la répartition des PIPs est automatique.
Bref, en résumé, avec Big Battle DBA, on trouve une règle qui est plus riche que DBA en terme d'organisation d'armées et de stratégie sans pour autant tomber dans trop de détail et qui est surtout suffisamment restrictive pour éviter les excès de DBM. C'est un excellent compromis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Triple DBA ou Big Battle DBA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SW starship battle] la flotte de Laurent
» Mushiking Battle Gacchuguts
» CDA battle?
» Battle est mort ?
» Dragon Ball Zenkai Battle Royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Horde d'Or à ASNIERES 92600 :: Les règles historiques :: Période antiques-Médiévales :: La règle DBA-
Sauter vers: